Garder une main propre !

J’accorde une grande importance à l’hygiène et j’estime que tout le monde devrait en faire autant !

Aujourd’hui je vais parler plus spécifiquement de l’hygiène des mains.

Je ne vais pas te dire quand il faut se laver les mains ni comment même si je pense que tu en aurais grandement besoin.

A moins d’avoir un TOC ou une solution hydroalcoolique greffée sur le bras il n’est pas possible de garder tout le temps les mains propres.

En effet au quotidien, de nombreuses choses viennent souiller nos mains comme par exemple le serrage de mains, l’ouverture de portes, les clefs, la monnaie, etc…

Perso j’essaie d’effectuer toutes ces actions « salissantes » avec la même main. ça peut paraître compliquer de réfléchir à ça au quotidien mais l’habitude se prend vite. Si tu es droitier, la main droite sera la main dite « sale », il suffit d’ouvrir les portes avec cette main et de mettre les éventuelles pièces de monnaie dans ta poche droite etc..

Tu garderas ainsi la main gauche plus propre pour par exemple te toucher le visage (ce qui arrive en moyenne 250 fois par jour selon MarieFrance) ou bien prendre le macaron maison ou la viennoiserie qu’on te propose inopinément en réunion !

 

 

Garder une main propre !

Riolo et l’afterfoot

Daniel Riolo, la cinquantaine, est un supporter du PSG qui est payé pour donner son avis et critiquer négativement les autres : ça fait rêver non ?

Je connais plein d’autres personnes qui font pareil mais sans être rémunérées.

Arrogant, prétentieux et réactionnaire il se plait à avoir des avis tranchés, à créer des polémiques et à critiquer sans relâche les joueurs, les entraîneurs et globalement tous les acteurs du foot avec une préférence pour tous ceux qui sont français.

Il est présent quasiment tous les soirs de la semaine sur RMC à partir de 22 heures dans l’afterfoot une émission qui parle de tous les sujets en rapport avec le football. Historiquement l’émission a copié le principe du match de lundi créé par Eugene Saccomano apres la coupe du monde 98. 

Gilbert Brisbois, Jean-Louis Tourre et Jean-François Peres, Florent Gautreau tous beaucoup plus mesurés et réfléchis sont également dans l’émission.

Si Daniel Riolo participe à l’émission, tu ne peux pas le rater : il monopolise la parole et n’hésite pas à couper les auditeurs ou ses compères pour placer ces diatribes récurrentes.

Par principe ou par plaisir, il casse et critique tout le monde ou quasiment. Il a quelques idoles comme par exemple Guardiola ou Bielsa qui échappent à sa lame bien aiguisée. Sinon il dézingue, critique et exagère avec une mauvaise foi et un aplomb parfois déconcertant. Ces cibles préférés sont les joueurs, les entraîneurs et les dirigeants français. 

Il adore être à contre courant et on reconnait le joueur de poker qu’il est dans certaines de ces techniques.

Par exemple si à un moment M, le monde du foot encense tel joueur lui il va le critiquer et minimiser à fond son mérite (d’où un de ces surnoms l’extincteur)

Deux cas peuvent ensuite se produire en M+1 :

– Soit le joueur confirme à tel point que son mérite devient incontestable,  Daniel Riolo va dire : « il a bien progressé parce qu’au départ c’était pas il a vraiment évolué ». Exemple pour Laurent Blanc ou Anthony Martial.

– Soit le joueur ne confirme pas et là on a droit au « je vous l’avais bien dit », « j’avais raison depuis le départ »

Bref grâce à ces pirouettes et à son aisance à l’oral il n’a jamais tord et ne se trompe jamais. 

Mais attention cette technique n’est valable que pour lui car si jamais quelqu’un (en l’occurence le président de Rennes) déclare qu’il doute de Verrati au moment où alors qu’il n’a que 20 ans et débarque de la 2eme division italienne alors là ça lui sera reproché ad vitam eternam.

Daniel Riolo ne parle pas que football et affirme également détenir le monopole du bon gout musical, vestimentaire et cinématographique. 

Il adore répéter que pour bien jouer au foot il n’y a pas besoin de gros budgets et il mets toujours en avant les clubs au petit budget qui réussissent (en occultant de dire que dans 95% du temps c’est tout de même les gros budgets qui réussissent).

C’est LE personnage principal de l’émission Afterfoot. 

Les auditeurs qui ‘appellent le disent souvent : ils sont la plupart du temps d’accord avec lui.

Pourquoi ? c’est très simple tous les supporters qui appellent sont d’accord avec lui quand il casse les autres clubs !!! 

Lui et ses compères de l’émission sont tous d’accord pour être défavorable à la vidéo dans l’arbitrage.

Leurs explications ? la vidéo ne résoudrait pas TOUS les problèmes et les erreurs d’arbitrage font partie du jeu…

Riolo et l’afterfoot

À chaque âge ses préoccupations

Jusqu’à 15 ans : jouer et de façon générale les plaisirs immédiats 

Entre 15 et 25 ans : séduire, plaire, se différencier

Entre 25 et 35 ans : stabiliser sa situation pro et personnelle; se reproduire

Entre 35 et 55 ans : s’occuper des enfants et profiter de la maison avec piscine

Entre 55 et 65 ans : surveiller sa santé et financer les études supérieurs des enfants

Apres 65 ans : la santé et les petits enfants

À chaque âge ses préoccupations

Qui achète une table en verre ?

Une table en verre c’est :

– pas pratique car pas de rallonge

– fragile et très sensible aux rayures

– inesthétique : lors d’un repas vous voyez les pieds des convives !

– pas agréable au toucher car froid  

– salissant : le moindre grain de poussière ou trace se voit 

et pourtant apparemment ça se vend bien : pourquoi ??

La seule explication que je vois : c’est la mode

Qui achète une table en verre ?

Les sacs à main

Elles le trimbalent partout, en ont déjà 50 et pourtant veulent toujours en acheter un autre : je parle des sacs à main.

Même sans voir le contenu, un sac à main nous en apprend beaucoup sur sa propriétaire…

Un gros sac révèle une personne :

– peu sûre d’elle ou flippée de la vie : elle a besoin d’avoir 50 000 trucs qui vont la rassurer au cas où et dans chaque situation qui pourrait éventuellement arriver

– mal organisée et/ou bordélique

– peu féminine et inesthétique

Observe autour de toi et tu feras le même constat 

Les sacs à main

Qui va encore au cinéma ?

Avec les progres en terme de qualités d’image et de son : on peut désormais avoir un super grand écran et du bon son pour un prix vraiment abordable.

Avec internet et la mutiplication des sources qui existent (plus ou moins légales) pour accéder à des contenus en téléchargement ou en streaming de chez soi.

Aller au cinéma c’est quand même une grosse perte de temps (il faut compter en moyenne le double de la durée du film), d’argent (quasiment 10 euros) et beaucoup de contraintes (horaires et environnement plus ou moins sympathique)

Bref, le fait d’aller au cinéma est devenu un peu une activité d’un autre temps (passé).

Pourtant certaines personnes continuent d’aller au cinéma. Etudions leurs différents profils :

– les victimes du marketing commercial qui à grand coup de pub leur font croire que c’est LE moment pour aller voir tel film. En gros ceux qui veulent être IN en allant voir le film qui fait l’actualité

– les ados : le cinéma est une de leur premiere sortie autorisée, dans l’obscurité des salles ça permet quelques rapprochements et puis les ados sont les cibles les plus faciles du marketing.

– les personnes qui habitent à coté un cinéma et qui ont la carte illimité

– les personnes qui ont une vie peu active et à qui le cinéma donne un truc à répondre quand on leur demande ce qu’ils ont fait le we dernier.

Qui va encore au cinéma ?

Il faudrait supprimer les vacances !

Tout d’abord c’est source d’inégalité : certains peuvent se faire des vacances 5 étoiles alors que d’autres doivent se contenter de low cost, de partir en basse saison ou d’aller dans la famille

Ensuite c’est mauvais pour les entreprises : l’activité économique est fortement ralentie chaque année en juillet/aout

C’est mauvais pour le moral des salariés. Remarque le : à chaque fois juste avant de partir en vacances t’es complètement saturé de ton boulot et c’est la même chose à ton retour.

ça éviterait l’afflux de gros boeufs dans le Sud pendant l’été

ça épargnerait à tout le monde d’avoir à subir le récit de tes vacances que tu te crois obliger de nous raconter !

Apres je ne suis pas non plus maso donc en compensation des vacances je propose d’établir 52 semaines avec 4 journées de travail d’une durée de 7 heures.

Il faudrait supprimer les vacances !